ISG Index™: Le Marché du sourcing croit de 56% dans la zone EMEA

La valeur annuelle combinée des contrats au troisième trimestre atteint 3,3 milliards d’euros

Les passations de contrats as-a-service s’accélèrent dans la région, en hausse de 56% pour atteindre 1,3 milliard d’euros

La valeur annuelle des contrats de sourcing traditionnel progresse de 55%, soutenue par l’activité contractuelle dynamique dans les régions DACH et pays nordiques

La valeur des contrats de sourcing traditionnel au Royaume-Uni plonge à l’approche de la date fatidique du Brexit

 

PARIS, le 15 novembre 2018 - Le marché du sourcing en Europe, au Moyen-Orient et en Afrique (EMEA) a rebondi au troisième trimestre 2018 sous l'effet de la forte demande en sourcing traditionnel et as-a-service, selon le dernier rapport sectoriel publié par Information Services Group (ISG) (Nasdaq : III), société de recherche et de conseil spécialiste des nouvelles technologies.

L’EMEA ISG Index™, qui évalue les contrats d’externalisation d’une valeur supérieure à 4 millions d’euros (ACV), révèle que la valeur annuelle totale au troisième trimestre pour le marché EMEA est de 3,3 milliards d’euros, en hausse de 56% par rapport à l’année précédente. Le sourcing traditionnel a progressé de 55%, à 2 milliards d’euros, tandis que la valeur annuelle des contrats as-a-service atteint 1,3 milliard d’euros, en hausse de 56%. A ce stade de l’année, les deux composants as-a-service, Infrastructure-as-a-Service (IaaS) et Software-as-a-Service (SaaS), ont progressé plus rapidement dans la zone EMEA que dans n’importe quelle autre région, atteignant des niveaux record à 2,7 milliards et 0,9 milliard respectivement.

Dans le monde, la valeur annuelle des contrats au troisième trimestre pour le marché combiné progresse de 19% à 9,4 milliards d’euros. La demande en sourcing traditionnel stagne avec une valeur annuelle des contrats à l’échelle mondiale qui demeure stable à 4,8 milliards d’euros. La valeur annuelle des contrats as-a-service poursuit quant à elle sa progression, en hausse de 47% pour atteindre 4,6 milliards d’euros.

Lyonel Roüast, Partner & President d’ISG pour la région SEMEA, commente : « Il est encourageant de constater que la zone EMEA fait un bond en avant dans l’adoption de solutions cloud. A la traîne par rapport au reste du monde jusqu’ici, cette région semble combler son retard puisqu’elle affiche au dernier trimestre la plus forte croissance en glissement annuel pour les offres IaaS et SaaS des trois régions analysées par l’ISG Index. »

Décomposition par secteurs

L’impact des contrats as-a-service est manifeste dans la zone EMEA, puisque de nombreux secteurs affichent une forte croissance en glissement annuel.

La valeur annuelle combinée dans le plus grand secteur de la zone EMEA, celui de la banque, des services financiers et des assurances, progresse de 30% à ce stade de l’année, sous l’effet d’une augmentation de 61% de la valeur des contrats as-a-service et de 24% de celle du sourcing traditionnel.

Le secteur de la fabrication affiche une croissance solide également, avec une valeur annuelle combinée de 15% à ce stade de l’année. L’activité as-a-service soutenue alimente la croissance, en hausse de 39% par rapport à l’année précédente, contre 5% seulement pour le sourcing traditionnel.

Le secteur des services aux entreprises progresse de 27% à ce stade de l'année. La valeur annuelle des contrats as-a-service a progressé de 63% mais la valeur des contrats de sourcing traditionnel dans le secteur est en berne, en baisse de 17% par rapport à l’année précédente.

Le secteur de la vente au détail demeure dynamique, avec une croissance de 78% de la valeur annuelle combinée, sous l’effet de l’intensification de l’activité as-a-service et d’une progression considérable de la valeur des contrats de sourcing traditionnel.

Etat du marché dans les différents pays

La valeur annuelle des contrats de sourcing traditionnel au Royaume-Uni atteint 581 millions d’euros au troisième trimestre, en progression de 40% en glissement annuel, malgré une comparaison favorable avec le troisième trimestre 2017, le plus faible sur plus d’une décennie. La valeur des contrats de sourcing traditionnel au Royaume-Uni a chuté depuis le référendum du Brexit en juin 2016 et demeure en deçà des niveaux historiques. Avant le vote du Brexit, le marché du Royaume-Uni affichait une valeur annuelle des contrats de sourcing traditionnel d’au moins 800 millions d’euros sur deux ou trois trimestres chaque année. Depuis le référendum, ce fut le cas pour un seul trimestre au Royaume-Uni. Même si le nombre des signatures de contrats au Royaume-Uni progresse continuellement, les valeurs des contrats sont inférieures. Une partie de cette valeur perdue est compensée par l’intensification de l’activité as-a-service, mais le Royaume-Uni est le seul pays dans la zone EMEA à afficher une diminution confirmée de la valeur annuelle des contrats de sourcing traditionnel.

Le marché DACH enregistre un troisième trimestre robuste, avec une valeur annuelle du sourcing traditionnel de 712 millions d’euros, en hausse de plus de 160% comparée au faible troisième trimestre de 2017. Les deuxième et troisième trimestres forts aident le marché DACH à se reprendre, venant compenser le démarrage lent de 2018 avec à la clé une croissance à ce stade de l’année de 8%.

La valeur annuelle des contrats de sourcing traditionnel au troisième trimestre en France recule modestement, de 8%, comparée au troisième trimestre fort de 2017. Le nombre de signatures de contrats a baissé également, de 36%. Même si la valeur annuelle des contrats est en baisse à ce stade de l’année comparée à la performance exceptionnelle de 2017, elle est alignée sur celle des périodes précédentes.

Prévisions

Lyonel Roüast, conclut : « le marché du sourcing traditionnel au Royaume-Uni montre des signes clairs de prudence à l’approche du Brexit. Malgré le niveau d’activité soutenu sur le marché, la valeur des contrats est réduite. Toutefois, la forte tendance en faveur du sourcing as-a-service indique que les entreprises du Royaume-Uni et d’autres en Europe reconnaissent l’importance de rester agiles pour s’adapter à des incertitudes politiques et économiques.  Malgré ce climat d’incertitude, nous avons confiance que la zone EMEA contribuera à la croissance sur toute l’année de l’industrie mondiale : IaaS : plus de 30%, y compris plus de 45% de croissance du cloud public ; SaaS : +17%, et sourcing traditionnel +4% environ. »

– FIN –

À propos de l'ISG Index™

Aujourd'hui dans son 64e trimestre consécutif, l'ISG Index™ fournit une revue trimestrielle des dernières données et tendances du secteur du sourcing à l'intention des clients, des prestataires de services, des analystes et des médias. Depuis près de 15 ans, c'est une référence pour la veille du marché concernant les structures et les conditions des transactions d'externalisation, l'adoption par l'industrie, la prévalence géographique et les performances des fournisseurs de services.

En 2016, l'ISG Index™ a été élargi pour inclure la couverture du marché en pleine croissance du as-a-Service, mesurant l'impact significatif des services cloud sur la transformation digitale des entreprises. ISG fournit également une analyse continue de l'automatisation et d'autres technologies digitales dans ses présentations trimestrielles de l'ISG Index™.

L'EMEA ISG Index™ du 3e trimestre 2018 a été présenté le 15 octobre 2018 lors d'une conférence téléphonique et d'un webcast à l'intention des médias et des analystes.

À propos d'ISG

ISG (Information Services Group) (NASDAQ : III) est un leader mondial de l’analyse des technologies et du conseil. Plus de 700 entreprises font confiance à ISG, dont 75 des 100 plus grandes entreprises mondiales. ISG conseille les organisations des secteurs privé et public, ainsi que les fournisseurs de service qui visent l'excellence opérationnelle et une croissance rapide. La société se spécialise dans la transformation digitale, y compris l’automation, le cloud et le data analytics ; le conseil en sourcing ; la gestion de la gouvernance et des risques ; le conseil en télécommunications ; la stratégie technologique et la conception des opérations ; la gestion du changement ; l’analyse des marchés et l’étude des évolutions technologiques.  Fondée en 2006 et basée à Stamford dans l'état du Connecticut, ISG compte plus de 1300 employés, présents dans plus de 20 pays. Il s’agit d’une équipe globale reconnue pour son esprit innovateur, son influence et sa connaissance du marché, son expertise technologique, sa recherche internationale et ses capacités d’analyse basées sur la source de données la plus importante de l'industrie.

Pour plus d’informations rendez-vous sur : www.isg-one.com  | www.isg-one.fr

Twitter: https://twitter.com/ISG_News

LinkedIn: http://www.linkedin.com/company/information-services-group